manub

CONTENU-E | MENU-E | PERDU-E

Je suis, j'existe.
Descartes

jeudi 9 février 2006

---

La labiée de ton mystère
Se nacre comme un cil

jeudi 16 juin 2005

Fais dodo

Morphée brasse du laiton de la grenaille.
Ça carbure à la naphtaline et c'est chez moi qu'elle vint s'échouer. Morphée, Marianne, à l'époque c'était pareil. Elle étouffait le gosse qui pleurait entre mes côtes. Il y avait des bonbons dans sa poche pour le calmer.

Et si les bonbons ne suffisaient pas, c'étaient les ciseaux.

dimanche 12 juin 2005

---

mon coeur
dans ta bouche

vendredi 10 juin 2005

M

Cette lettre

je l'attendais

jeudi 9 juin 2005

L'oreille

Marianne prend une douche. Elle change de culotte tous les jours et ne crache jamais par terre.
J'aimais l'odeur du savon restée sur elle. J'aurais aimé parfois qu'elle sentît la journée, la fatigue, la chair. Pendant que ça coule le café elle regarde ses yeux striés dans le miroir.
Il y a des clapots très loin au fond d'elle.
Comme quelqu'un qui pleure.

Initiative

Marianne s'est levée tôt ce matin. Elle a les yeux qui brûlent. Nuit courte.
Café clope clope. Des endroits où ça fait mal. Et la tête surtout cassée comme un fragment qui toupie sur lui-même. Ça ronronne comme une aciérie. Ça fouaille comme une lame. Tête. Lame.
Et ça brûle comme un crabe dans son ventre.
Ses seins sont durs.
Il y a quelque chose qui déconne.
Ça cache quelque chose.
Je voudrais revoir Marianne.
S'il y a des choses qui valent la peine d'être vécues, s'il y a des choses